Aujourd’hui nous vous donnons les liens des meilleurs sites pour bien préparer votre voyage !

 

Trouver la destination

Google Flights et Wanderfly sont des sites qui donnent des idées de voyage selon vos envies et votre budget. Vous pouvez choisir plusieurs caractéristiques pour affiner les résultats. Par exemple, votre lieu de départ, le coût maximum du voyage, la date ainsi que la durée du séjour. Et vous pourrez également sélectionner le(s) thème(s) qui vous attire le plus, entre sportif, nature, romantique…

 

 

Organiser le voyage

Vous ne pouvez pas passer à côté de l’incontournable TripAdvisor pour trouver les meilleures visites, excursions et restaurants de votre lieu de vacances.

Avec Tripomatic vous pourrez obtenir un planning de vos journées en choisissant les endroits que vous souhaitez visiter en fonction de la destination donnée. Le site calcule vos itinéraires, vous donne le choix du mode de déplacement et chronomètre ainsi votre temps de voyage. Le site vous offre un descriptif des lieux à visiter. Il répertorie également les meilleurs hôtels et autres moyens d’hébergement de la région.

Si vous partez à plusieurs, Kukunu est LE site fait pour vous ! C’est une sorte de réseau social interne qui vous permet d’organiser au mieux des vacances en groupe.

 

Trouver un hébergement

Pour trouver votre hébergement vous avez beaucoup de choix ! Si vous ne jurez que par les hôtels, rendez-vous sur Booking. Au contraire si vous aimez les rencontres et le partage avec les populations locales, tentez le Couchsurfing ou les auberges de jeunesses avec Hostelworld. Pour un mix des deux, prenez un Airbnb.

Allez lire notre article sur comment trouver un logement gratuit pour ses vacances !

 

 

Acheter un billet d’avion 

Maintenant que vous avez réservé vos vacances, il faut acheter votre billet d’avion ! Consultez les comparateurs de vol tels que Skyscanner, Opodo, Liligo ou encore Kayak, pour trouver le vol le moins cher.

 

Se préparer à partir 

Il vous reste encore quelques étapes avant de pouvoir partir, rendez-vous sur Diplomatie.gouv.fr pour vérifier quels sont les papiers à fournir pour obtenir le visa dans votre pays d’accueil, ainsi que les éventuels vaccins à faire. Pour assurer votre voyage, nous vous conseillons Chapka ou AVI qui sont les assurances préférées des voyageurs.

 

 

Se déplacer en dehors de l’avion

Si vous avez peur de prendre l’avion, ce n’est pas une fatalité. D’ailleurs, notre société AviaSim propose des stages contre la peur en avion pour vous permettre de voyager autant que vous le voulez sans ne jamais plus avoir peur ! Cependant, si vous n’avez pas le budget ou tout simplement pas l’envie, d’autres moyens de transport sont envisageables ! Vous pouvez voyager en bus, avec des compagnies telles que Eurolines, Flixbus ou Ouibus. Le train peut être une de vos options, vous pourrez voyager avec la SNCF bien évidemment, mais aussi Thalys, Eurostar, Renfe… Lorsque vous avez besoin de traverser les mers et les océans, le ferry est une solution et pour comparer les tarifs, rendez-vous sur Direct Ferries. Il y a également les locations de voitures (allez checker les comparateurs de prix tel que Carigami) et le covoiturage avec le célèbre Blablacar.

 

 

Vous êtes maintenant aptes à préparer un super voyage ! Alors pour vous aider à vous lancer, allez lire notre article sur les meilleures destinations de voyage en 2018 !


On a tous déjà craqué sur une personne en avion, mais peut-être n’avions nous pas toutes les clés pour la séduire. Aujourd’hui nous avons réuni tous les trucs et astuces pour que vous ayez toutes les chances de votre côté !

Draguer en avion : la distance avec et contre vous

Attention à ne pas confondre drague et dérangement. Ce n’est pas parce que vous êtes assis que vous devez absolument lui parler non-stop. La drague en avion est délicate et il faut savoir prendre des pincettes. D’ailleurs, avant même de monter dans l’avion, si une personne vous plaît, pensez à regarder qu’elle ne soit pas accompagnée par quelqu’un ou qu’elle ait des enfants.

Bien choisir son siège

Une fois dans l’avion, il est possible de faire en sorte d’obtenir le siège à côté d’elle. Deux possibilités, soit vous jouez carte sur table en expliquant que cette personne vous plait, soit que vous préférez être plus près des toilettes soit que vous préférez le hublot par exemple.

Si vous n’arrivez pas à vous asseoir à côté, il faudra l’aborder à un moment où elle se déplace dans l’avion !

Attention, toutefois : le fait d’aborder quelqu’un dans un lieu clos vous oblige à une grande délicatesse. Ne lui donnez pas l’impression de la « coincer », vous pouvez vite passer pour un lourd.

Profiter de l’heure du déjeuner ou dîner

Pour briser la glace en avion, rien de mieux que l’heure du déjeuner, ou de ce qui s’en rapproche. Les gens détestent manger seuls et sont souvent moins fermés à la discussion lors d’un repas.

Ne pas trop en faire

Vous avez sûrement plusieurs heures pour apprendre à connaître votre voisin ou voisine, alors ne parlez pas sans vous arrêter, ne vous précipitez pas. Faites des pauses et si la personne désire vraiment engager la conversation, elle le fera d’elle-même, sinon, passez à autre chose.

Les différents sujets de conversation possibles

Pour ce qui est des sujets ne conversation, n’allez pas chercher midi à 14h, restez dans le contexte de la rencontre. Où allez-vous ? Professionnel ou vacances ? Donnez-lui des petits conseils si vous connaissez bien la destination. Il faut que tout ceci paraisse naturel !

Prendre soin de soi

Pendant toutes ces heures d’avion la personne assise à côté de vous aura tout le temps d’observer les moindres détails de votre apparence : ongles, peau, cheveux, odeur, vêtements… Donc pensez à soigner votre tenue pour faire bonne impression.

Avoir confiance

N’attendez pas la dernière minute pour montrer votre intérêt. Faites confiance à votre instinct, si vous sentez que le courant est bien passé, il sera tout naturel de demander à vous revoir !

Assumez et projetez un prétexte pour vous revoir au moins 30 minutes avant la fin du voyage. Vous verrez bien ainsi, au moment de récupérer les bagages, si elle se tient à côté de vous ou si elle s’éloigne à l’autre bout de l’aéroport.

Quelques applications pour vous sauver la vie…

Virgin

Homme d’affaires et fondateur de cette application, Monsieur Richard Branson possède une compagnie aérienne. Le businessman a décidé d’aider ses voyageurs en proposant une application permettant de séduire une personne à bord même de l’avion.

Il permet d’offrir un verre à la voyageuse ou au voyageur de son choix. La commande est très discrète et passe par l’écran situé en face de votre siège. Une hôtesse va ensuite servir le verre au siège que vous lui aurez indiqué. Elle peut aussi glisser un mot venant de la part de l’expéditeur.

Ensuite, la messagerie instantanée disponible sur ce même écran permet au destinataire, s’il le souhaite de répondre positivement ou non au cadeau du passager. À vous ensuite de gérer la conversation comme vous le souhaitez…

Airdates

La nouvelle application de rencontre, pour draguer en l’air. L’application est spécialement conçue pour être utilisée dans l’avion puisqu’elle s’utilise en « mode avion », uniquement en wifi et Bluetooth.

Attention cependant car passer d’une heure à 24 dans un espace fermé peut être anxiogène, surtout en la présence potentielle d’une personne qui cherche à tout prix à vous séduire.

Réfléchissez donc avant de télécharger et d’utiliser cette application.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon une étude Skyscanner, 75 % des hôtesses de l’air et stewards auraient déjà reçu une proposition pour un rendez-vous galant. 

Et si rien de tout ça ne fonctionne, vous pouvez alors prétendre d’être pilote ! 

Comme on dit : « Le prestige de l’uniforme » ! Le mensonge ne durera sûrement pas très longtemps, mais au moins on se rappellera longtemps de votre tentative foireuse d’approche.

Alors bon vol à tous !

Et pour mettre encore plus de chance de votre côté, allez jeter un œil à notre article sur les 5 looks tendances à adopter en avion !


Aujourd’hui, nous vous expliquons pour quelle raison des passeports ont des couleurs différentes. Dans un premier temps, il faut savoir qu’il existe seulement 4 couleurs de passeport : rouge, vert, bleu et noir.

Avec les informations qui suivent, vous pourrez étaler votre science lors des attentes interminables à l’aéroport !

Passeport Rouge

Historiquement, cette couleur de passeport a été adoptée par des pays communistes, qui l’ont été ou qu’ils le sont encore actuellement. Ainsi, la Chine, la Serbie, la Russie, la Roumanie, la Pologne, etc. présentent aux douaniers des passeports rouges.

En Europe, tous les citoyens ont également des passeports rouges, à l’exception de la Croatie. A l’époque où l’Union Européenne était toujours ouverte à l’intégration de nouveaux pays, plusieurs états ont adopté des tons de rouge pour les pièces d’identité de leurs citoyens. Ainsi, la Turquie, la Macédoine ou encore l’Albanie sont passés au rouge.

Autre zone géographique à voir en rouge : la Communauté andine des Nations, composée de la Bolivie, la Colombie, l’Equateur et le Pérou.

Couleur des passeports dans le monde

Passeport Vert

Une majorité des pays musulmans ont adopté la couleur verte pour les passeports. Plusieurs explications : cette couleur est la couleur préférée du Prophète Mahomet, et elle permet également de symboliser la nature et la vie. Ainsi, on retrouvera cette couleur au Maroc, en Arabie Saoudite ou au Pakistan.

Aussi, les pays appartenant à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO) ont opté pour cette couleur. Le Burkina Faso, le Nigéria, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Sénégal sont donc de ceux-là.

Couleur des passeports dans le monde

Passeport Bleu

Après le rouge, le bleu est la couleur la plus répandue au monde pour les passeports. Elle serait le symbole du « nouveau monde ». 15 pays des Caraïbes ont des passeports bleus.

En Amérique du Sud, la majorité des pays appartenant au Mercosur (communauté économique) ont également un passeport bleu. Le Vénézuela et la Bolivie sont l’exception.

Enfin, depuis 1976, les citoyens américains présentent leur passeport bleu lorsqu’ils voyagent !

Couleur des passeports dans le monde

Passeport Noir

Cette couleur est extrêmement rare ! Vous n’en avez certainement jamais vu et ceci a bien évidemment une explication. Il n’existe que très peu de pays qui ont un passeport noir.

La Nouvelle-Zélande et ses fameux All Blacks ont bien évidemment un passeport de cette couleur. C’est véritablement la couleur symbole du pays, reconnue dans le monde entier !

D’autres pays d’Afrique, tels que le Botswana, la Zambie, le Burundi, le Gabon, l’Angola, le Tchad, le Congo, le Malawi, ont opté pour cette couleur qui reste majoritairement présente sur ce continent.

Couleur des passeports dans le monde

Nous espérons que ces explications vous permettront d’y voir un peu plus clair dans ce dédale de couleurs ! Pour vous résumer tout cela, voici une carte du monde récapitulant les différentes couleurs des passeports des voyageurs que vous pouvez croiser dans les aéroports. Et pour tout savoir sur les passeports et leur utilisation, nous vous avons rédigé un article !

 

Couleur des passeports dans le monde


Comme dirait Chris dans Into The Wild, « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé », mais dans ces conditions, comment peut-on profiter de son voyage si on est seul ?

Eh bien sachez que c’est en voyageant que l’on fait les plus belles découvertes, aussi bien au niveau des cultures que des rencontres. Il est donc très probable que vous vous fassiez des amis en cours de route. Plus vous avancerez dans votre voyage, plus vous apprendrez à aller vers les autres naturellement. C’est en adoptant cette attitude que vous passerez le meilleur des voyages possible !

Voici donc pour vous quelques conseils afin d’appréhender au mieux les rencontres que vous ferez pendant votre voyage !

1) Au placard les préjugés

Evitez de faire des amalgames sur des cultures ou des ethnies. Chacun est différent, surtout si vous changez de pays, mais c’est d’eux dont vous avez le plus à apprendre ! Laissez-vous aller à la différence tout simplement.

2) Profitez du logement pour faire des rencontres

Auberges de jeunesse 

Vous aurez l’occasion de rencontrer tout type de personnes dans les auberges de jeunesse. Tant au niveau de l’âge, que de la nationalité et de la culture. Vous pourriez même être amené à rencontrer des groupes ou des couples de voyageurs. Elles bénéficient en plus (pas tout le temps), d’un bon confort et d’une vie en communauté propre.

Couchsurfing

L’idée est de loger chez des gens qui ouvrent leurs maisons ou appartements aux voyageurs. C’est donc l’occasion idéale de rencontrer du monde mais également de profiter de leur connaissance de la ville. L’avantage en dormant chez un autochtone est qu’il vous donnera les endroits et événements inconnus du tourisme de masse. En fait, vous avez tout à y gagner !

3) Faire un Pub Crawl

C’est tout simplement une tournée des bars ! L’occasion idéale pour discuter et danser autour d’un verre. Attention tout de même aux bars dans lesquels vous allez, surtout si vous êtes une fille. Dans certains cas, ça peut être risqué. Mais vous pouvez très bien en faire une avec des gens rencontrés sur place en auberge par exemple !

4) N’ayez pas peur de poser des questions

N’ayez pas peur de demander votre chemin ou des conseils sur la ville. Beaucoup de locaux seraient ravis d’aider ! C’est d’ailleurs un très bon prétexte pour engager la conversation. Profitez-en donc pour vous intéresser à eux, et peut-être les revoir avec plus de temps pour qu’ils puissent vous donner les meilleures astuces !

5) Soyez ouvert à tout !

Ne vous cantonnez pas à des activités touristiques classiques et osez ! Chaque expérience peut vous marquer et changer votre vie, ne passez donc pas à côté. Même si cela ne vous tente pas, qui sait ? Ce sera peut-être une aventure inoubliable !

6) Utilisez vos réseaux sociaux

Partagez vos aventures et destinations ! Vous recevrez peut-être le message d’un voyageur qui se rend au même endroit. Ça ne demande pas grand-chose mais ça peut mettre un peu de piment dans votre voyage !

7) Choisir une destination appropriée

Toutes les destinations du monde peuvent être découvertes en solo, mais quand on voyage seul, certains pays sont plus appropriés pour réduire le budget voyage. Privilégiez donc l’Asie du Sud-est, les Etats-Unis et le Nicaragua. Le bon combo entre budget, sécurité et découverte.

8) Prévoir ses moyens de paiement

Choisissez bien votre banque, celle avec laquelle vous aurez les frais bancaires les plus bas. Vous avez beaucoup d’avantages si vous êtes étudiants donc renseignez-vous là-dessus aussi ! Prenez deux cartes si vous le pouvez, on ne sait jamais en cas de vol…

Il existe aujourd’hui des alternatives pour réduire les frais bancaires, comme Revolut, qui vous donne une carte de paiement physique. Vous pouvez utiliser partout dans le monde et que vous pouvez recharger à volonté depuis l’application.

9) Osez l’auto-stop !

L’auto-stop est un très bon vecteur de lien social. Faire du stop peut, dans certains cas, amener jusqu’à une invitation à dîner ou à passer une nuit au chaud. Parfois, il faut forcer le destin !

10) Soyez très préparés

Préparer son plan permet tout d’abord de se préparer psychologiquement et physiquement à ce qui vous attend et à réduire la dose de stress avant le départ. Choisissez les lieux, les billets d’avion, les visites, le budget, les déplacements, les activités, etc. En faisant ça, vous mettez toutes les chances de votre côté pour passer un bon voyage.

11) Soyez équipés

Vérifiez avant de partir que vous avez tout le matériel nécessaire, surtout si vous faite de la randonnée ou du camping par exemple. Vous pouvez aussi vous rendre sur notre blog, sur la rubrique « Checklists » pour vérifier que vous emportez bien tous les basiques d’un voyage.

12) Restez prudents

  • Gardez vos proches informés à chaque déplacement
  • Prenez quelques économies avec vous en cas de perte de carte bleue
  • Ayez une liste de contact sur vous en format papier en cas d’accident
  • Choisissez les bonnes assurances

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon voyage !


Vous rêvez d’ailleurs et de vous réveiller avec une vue à couper le souffle ? Voici une liste des 10 hôtels avec les vues les plus magnifiques du monde !

Wolwedans Dunes Lodge – Namibie

Kakslauttanen arctic resort – Laponie

Dream Luxury Suites – Grèce

Boutique Manolo Hotel – Afrique du Sud

Oberoi Hotels & Resorts – India

Jade Moutain Hotel – Sainte Lucie

Saruni Samburu Hotel – Kenya

Belmond Hotel das Cataractas – Brésil

La Villa Florentine – Lyon

Shangri-La Hotel – Paris

Voici enfin un site pour sélectionner des lieux selon les différentes vues et les panoramas variés

www.millevista.com

Vous  pourrez donc maintenant réalisez vos photos dans les plus beaux hôtels du monde ! D’ailleurs, pour savoir quels sont les meilleurs comptes Instagram à suivre lorsque l’on aime les photos et les voyages, allez voir notre article sur les  » 6 comptes Instagram à suivre » !


Une fois les billets pris, le voyage réservé et le parcours dessiné, il ne reste plus qu’à faire sa valise ! Et pour ceux avides d’aventure, c’est en sac à dos qu’ils s’en vont ! Voici donc pour vous, quelques conseils pour ne pas être embêté par votre petit bagage !

1. Choisissez un sac à dos de qualité

Tout d’abord, il est très important de choisir un sac qui ne craquera pas et qui résistera au poids de vos affaires. Optez pour un maximum de petites poches, pour vous faciliter la recherche de vos affaires ! Choisissez-en un avec plusieurs membranes ainsi que des fermetures Éclair pour éviter de perdre vos affaires et de les garder au sec tout au long de votre voyage. Lorsque vous le remplirez, demandez-vous si c’est vraiment indispensable. Chaque objet compte, pour optimiser le moindre cm² de votre sac !

2. Choisissez la qualité plutôt que la quantité

Prenez des choses légères, avec les vêtements par exemple, des pièces que vous pourrez porter de différentes manières. Pensez également aux tissus qui sèchent vite ! N’abusez pas de produits de toilette, les hôtels en ont et vous aurez l’occasion d’en acheter sur place. N’oubliez pas que vous n’avez pas le droit à plus de 100ml en contenants liquides.

3. Partagez

Si vous voyagez à deux, inutile de prendre chacun un dentifrice par exemple, partagez-le, et faites-en de même avec vos autres produits.

4. Faites du shopping

Économiser sur les bagages permet aussi de se faire plaisir une fois sur place. Il vaut mieux faire des économies sur vos frais de bagages et vous faire plaisir en shopping sur place.

5. Préparez vos affaires de manière stratégique

Rouler vos vêtements plutôt que de les plier peut vous aider à gagner de la place. Vous pouvez aussi les mettre dans des sacs de compression. Portez plusieurs couches. Portez vos vêtements les plus lourds sur le trajet pour gagner de la place. Bottes, manteau, sweat-shirt, écharpe, chapeau et lunettes par exemple.


En moyenne, un tour du monde d’un an revient à 14 500 €, comment financer son voyage tout en se faisant plaisir ? Voici tous les trucs et astuces !

  1. Économiser

Pour les plus courageux qui ont réussi à trouver un petit boulot à côté des études, gardez vos économies. C’est largement possible d’économiser, en faisant attention et en essayant de ne pas céder à la tentation tous les jours. Limitez vos sorties, prenez une collocation et profitez des promos pour refaire votre garde-robe.

  1. Créer une cagnotte en ligne

Il existe de nombreux sites de crowdfunding tels que kisskissbankbank.com ou ulule.com par exemple. Ils proposent généralement des contreparties symboliques en échange de ces dons. Plusieurs projets de tour du monde ont déjà été financés de cette façon.

  1. Continuer à travailler

Pour ne pas voir vos fonds fondre comme neige au soleil. Le meilleur conseil est de continuer à travailler pendant votre voyage. Le mieux est d’avoir de l’expérience dans votre domaine de prédilection avant le départ. Travailler pendant le voyage vous permettra de ne pas angoisser par la perte d’argent.

  1. Le Permis Vacances Travail (PVT)

Certains pays ont signé un accord avec la France permettant aux jeunes de voyager en étant autorisés à travailler pendant une durée d’un an maximum : l’Argentine, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande et Singapour.

Conditions :

Avoir entre 18 et 30 ans (sauf au Canada, 35 ans et Singapour, 25 ans)

  1. Le Wwoofing

Le WWOOF (World-Wide Opportunities on Organic Farms) est un réseau mondial de fermes bio. Il ne permet donc pas de gagner d’argent mais d’économiser les frais de logement et de nourriture pendant un moment en s’intégrant à la vie du pays.

  1. Travailler dans des auberges de jeunesse

Les auberges de jeunesse ont souvent besoin d’aide pour le ménage ou l’accueil. Vous pourriez avoir une chambre en échange de vos services.

  1. Louer son logement

Si vous êtes propriétaires, louer votre logement peut vous procurer une source de revenus pendant votre voyage.

  1. Réductions commerciales 

Rien ne vous empêche de demander une réduction sur le volume d’achat de votre matériel. L’intérêt est double car ils assurent une vente conséquente leur permettant de consentir une remise et vous, vous économisez.

  1. Les bourses de voyage

Une bourse de voyage provient souvent soit d’un organisme d’état ou de région, soit d’associations à but non lucratif, ou du domaine du privé. Les bourses de voyage sont des soutiens financiers accordés à des voyageurs porteurs de projets.

Ces bourses sont très difficiles d’accès. La concurrence est rude entre des milliers de personnes qui souhaitent la même chose que vous. Il est donc indispensable que vous ayez un réel projet, et une bonne structure pour convaincre.

  • L’idée

Il vous faut une idée la plus originale, et qui se différencie le plus de ce que proposeront les autres étudiants. Le projet peut être culturel, documentaire, sportif, scientifique, humanitaire le but étant de découvrir et de récupérer des informations sur une culture.

Il faut que vous ayez les compétences pour réaliser votre projet, que vous ayez de l’expérience dans ce domaine. Essayez donc au maximum d’ajouter des projet que vous avez préalablement réalisé afin de convaincre et de rassurer le jury.

  • L’itinéraire

Il vous faudra aussi énumérer les types de transport que vous comptez utiliser. Ainsi que les différents logements dans lesquels vous comptez habiter durant votre périple.

  • Le matériel et les équipements nécessaires

Faites un inventaire du matériel que vous avez déjà et du matériel dont vous avez besoin. D’autant plus que certaines marques préfèrent fournir du matériel plutôt que du numéraire.

  • Le budget

Il vous faudra ensuite effectuer un budget prévisionnel pour l’ensemble du projet. Moins le budget sera élevé, plus votre dossier aura des chances d’être validé bien sûr. Il faudra faire une évaluation globale par catégorie de ce que vous coûtera le périple.

  • Les formalités administratives

Il vous faudra également un passeport valise, un visa, vos dossiers. Les contacts dans les ambassades vous seront aussi très utiles pour mener à bien le projet.

  • Promotion

Et enfin, une partie très importante, réaliser un projet de communication pour expliquer comment vous comptez promouvoir votre projet. Par quels médias (traditionnels et/ou modernes), quelles expositions, projections, salons etc.

Voici quelques exemples d’organisme auxquels vous pouvez postuler pour une bourse de voyage par ordre de date limite d’acceptation des dossiers :

Zellidja

Dotation : 900€

Entre 16 et 30 ans

Site web : www.zellidja.com

Bourses expé

Dotations : jusqu’à 20000€ répartis sur 5 projets

À partir de 18 ans

Site web : www.bourses-expe.com

Paris Jeunes Aventure de la Mairie de Paris

Dotation : 760 à 7600€

Réservée aux jeunes parisiens de 16 à 30 ans

Site web : www.jeunes.paris.fr

Bourse instinct du voyageur – Wimdu

Dotation : 1000€

À partir de 18 ans

Site web : www.instinct-voyageur.fr

Association La tente

À partir de 18 ans

Dotations : de 500 à 1500€

Site web : www.la-tente-aventure.org

La guilde

Dotations : 1500 à 4000€

À partir de 18 ans

Limite d’inscription : –

Site web : www.la-guilde.org

  1. Prendre un crédit

Et enfin, si rien de tout ça ne fonctionne, vous pouvez toujours essayez de prendre un crédit pour financer votre voyage. Mais espérons que cette solution ne se présentera à vous qu’en dernier recours !

Bon voyage !


Il existe dans le monde un jet privé d’une valeur inestimable tant il est luxueux. Il est unique tant par sa technologie que par son design. Voici ici ce qui le compose.

Ce Boeing 787, façon jet privé, est unique au monde.

C’est au Dubai Airshow qu’on a présenté cet avion, il appartient à la compagnie Deer Jet. Son salon de 230m² peut accueillir 16 personnes et contient 18 sièges / lits.

Deer Jet est une compagnie comprenant une grande variété de jets d’affaires pour satisfaire des clients au gros portefeuille.

En septembre 2016, Deer Jet a donc repris la gestion du premier 787 Dream Jet au monde. Il s’ajoute ainsi à l’exceptionnelle flotte de Deer Jet basée à Hong Kong.

C’est l’architecte d’intérieur français Jacques Pierrejean qui a conçu l’intérieur. Il lui a fallu pas moins de deux ans et demi de travail à lui et son équipe pour finir la conception de ce magnifique et unique Jet Privé.

La compagnie a organisé une sélection des meilleurs pilotes et stewards pour pouvoir prendre les commande de cet avion. Avion qui a des normes d’hospitalité 7 étoiles pour offrir les meilleurs services de gestion.

L’avion se compose de fibres de carbone pour être le plus léger et consommer le moins d’huile possible, permettant ainsi des vols plus agréables.

Tout a été fait pour que l’intérieur de l’avion soir aussi silencieux que lorsqu’il est au sol. Tout ceci pour un voyage et un environnement des plus reposant.

Il se dote également d’une technologie de roulement plus douce qui détecte et neutralise les turbulences. Système qui réduit les nuisances des mouvements imprévus.

Pour plus d’hygiène, tout a été réfléchi et la cabine a un système d’élimination des bactéries et de filtrage de la poussière pour un air propre et sain.


Si vous ne le saviez pas, il existe de nombreuses anecdotes et de nombreuses habitudes de l’aviation que l’on ne connait pas si on n’y travaille pas. Voici donc les 12 plus grandes anecdotes…

  1. Il est inutile (ou presque) d’éteindre vos appareils électroniques pendant le vol

Il est en réalité totalement inutile d’éteindre ses appareils électroniques dans l’avion. En effet, dans les avions modernes, les cabines de pilotage et les appareils sont protégées des interférences magnétiques. Pour résumer : rien ne va exploser si votre téléphone reste allumé. Par contre, si tout le monde s’y met cela peut compliquer la communication avec la tour de contrôle. Donc dans le doute, éteignez-le, vous économiserez de la batterie !

  1. Il est strictement interdit au pilote et co-pilote de manger la même chose

Les pilotes ont deux repas différents et ont la stricte interdiction de partager ou de goûter le plat de l’autre, et c’est très sérieux. Tout cela est mis en place afin d’éviter une éventuelle intoxication alimentaire, et si vous brisez la règle, c’est considéré comme une faute grave.

  1. Les hôtesses ne respectent pas toujours les règles 

Plusieurs témoignages d’hôtesses de l’air et Stewart confirment : après avoir demandé aux passagers d’éteindre leurs téléphones, ils envoient un ou deux textos à leurs proches… c’est pas très juste ça !

  1. La raison pour laquelle les lumières s’éteignent lors de l’atterrissage

Lors d’un atterrissage, on baisse le niveau lumineux dans l’avion, c’est tout simplement en cas de problème pour vous préparer à évacuer l’appareil en urgence. En fait, comme vos yeux se seront déjà habitués à l’obscurité, vous verrez mieux les sorties de secours et vous pourrez plus facilement vous repérer une fois à l’extérieur, comme ça on évite les chutes !

  1. Vous vous êtes sûrement déjà pris la foudre plusieurs fois en avion  

Vous ne le saviez surement pas, mais les avions sont régulièrement frappés par la foudre. Mais ne vous inquiétez pas, c’est sans danger, indolore, et comme vous l’aurez remarqué, on ne sent rien ! Pourquoi ? La carlingue fait office de cage de Faraday.

  1. Le pilote est quasi tout-puissant

Une fois que les portes de l’avion sont fermées, le commandant de bord est l’unique boss à bord, son autorité est quasi sans limite. Il peut : arrêter quelqu’un, rédiger des contraventions, prendre les dernières volontés, ou encore rédiger le testament d’un passager mourant.

  1. La porte des toilettes peut s’ouvrir de l’extérieur

Il y a une technique qui permet d’ouvrir la porte depuis l’extérieur. Il faut soulever le petit panonceau « interdit de fumer », puis faire glisser le petit levier, et hop ! Attention, ce sont normalement les hôtesses de l’air ou Steward qui réalisent cette manœuvre dans certains cas exceptionnels.

  1. Vous avez sûrement déjà voyagé avec des organes humains ou des cadavres

Beaucoup de vols domestiques transportent des restes humains, des corps dans des cercueils (rapatriement de corps) ou des organes. Par exemple, si vous voyez une longue boîte avec « Head » (tête) écrit dessus, c’est un cercueil.

  1. Les écouteurs donnés ne sont pas neufs

Eh non ! Les casques que l’on vous donne, ou plutôt que l’on vous prête, ne sont pas neufs. Le personnel les récupèrent à la fin du vol, puis les nettoient, les remballent et les redistribuent. Alors pensez à prendre le vôtre ou à vous nettoyer les oreilles !

  1. La raison de la présence de cendriers dans les avions

Tout simplement parce que si quelqu’un décide malgré tout de briser les règles et de fumer, il vaut bien mieux qu’il jette son mégot dans un cendrier plutôt que dans une poubelle, pour éviter de mettre le feu à l’avion par exemple. Cependant, il recevra une jolie amande à son arrivée sans aucun doute !

  1. Il est possible de savoir si un avion a été détourné depuis le sol

Si quelque chose d’anormal arrive à bord de l’avion, le pilote laisse les volets des ailes levés, afin de transmettre l’information à la tour de contrôle.

  1. Il Existe Un « Mile High Club »

C’est un club dans lequel les participants ont tout bonnement fait des galipettes à bord d’un avion ! Les membres reçoivent même un certificat, rien que ça !


Voyager en stop c’est utiliser un mode de transport alternatif écologique et économique. Mais c’est avant tout une expérience humaine peuplée de rencontres et d’ouverture d’esprit.

 

Quel est le profil pour être un bon « autostoppeur » ?

Pour être un bon autostoppeur, être jeune peut s’avérer être un avantage. Effectivement les chauffeurs vont préférer prendre un(e) jeune avide d’aventure, plutôt qu’un vieux papy ! Mais rien n’empêche le fait de faire du stop en étant plus vieux, vous mettrez juste plus de temps à trouver une voiture. De plus, pour être un bon autostoppeur, il faut réunir un certain nombre de qualités comme :

  • La tolérance
  • La patience
  • La sympathie
  • L’adaptation

 

Les éléments de base pour faire du stop :

  • Stylo et une pancarte
  • Gilet jaune
  • Lampe de poche
  • Sacoche
  • Batterie externe

 

Les outils indispensables des autostoppeurs :

  • Hitchwiki qui donne des conseils sur les meilleurs spots pour partir dans des conditions optimales.

  • Google Maps qui vous aidera à trouver les points majeurs où les gens seront plus nombreux à vous aider et à vous indiquer le chemin.

  • Le livret G’Palémo pour se débrouiller dans n’importe quelle langue.

 

Et le danger dans tout ça ?

On entend toujours dire que faire du stop est dangereux mais il s’avère que ce n’est pas vrai ! Il suffit juste que les autostoppeurs soient vigilants et agissent donc de manière réfléchit et prudente. Bien évidemment faire du stop peut s’avérer dangereux dans certains cas, mais comme dans toute autre situation. Ainsi, si vous avez un doute en ce qui concerne la personne qui vous transporte, n’hésitez pas à relever la plaque de son véhicule et de l’envoyer à un proche. Indiquez vos étapes au fur et à mesure sur les réseaux sociaux ou à vos proches, de cette manière s’il vous arrive quelque chose ils seront prévenus. De plus, vous pourrez dissuader la personne qui vous transporte en lui disant que vos proches savent où vous êtes et avec qui.

 

N’ayez plus peur, lancez-vous dans l’expérience ! Vous ne serez pas déçu et vous ferez de nombreuses rencontres grâce au stop. Cela pourra également vous permettre de découvrir le pays que vous visiter d’un nouvel angle ! En attendant de partir à l’aventure, allez lire notre article sur les 5 destinations insolites pour vos vacances 😉